caminho-vestidoLe psychiatre et fondateur de la psychologie analytique Carl Gustav Jung a décrit le processus d’individuation comme celui expérimenté par les êtres humains pour atteindre une personnalité plus intégrée et cohérente. Ce processus comprend :

–      L’acceptation des aspects de la personnalité en général désagréables ou inappropriés du point de vue social,

–      L’intégration des aspects psychiques paradoxaux,

–      L’épanouissement des potentiels cachés,

–      La diminution de la quête d’approbation.

Alors, l’individu âgé de 35 et 40 ans (c’est-à-dire d’âge moyen) vit souvent plus intensément les demandes internes concernant son individuation. En général, dans cette période de la vie les individus ont déjà atteint une certaine position sociale, soit sur le plan professionnel soit personnel et ont déjà accompli des devoirs qui correspondent aux attentes sociales. Ainsi ils pourraient se dédier davantage à répondre aux attentes de leur propre âme et de son essence la plus profonde.

A son tour Abraham Maslow a formulé la hiérarchie de besoins humains proposant la forme géométrique d’une pyramide pour la représenter.

A la base de cette pyramide il y a les besoins physiologiques tels que la respiration, la nourriture, l’eau, le sommeil, le sexe et l’élimination des toxines du corps. Au niveau deux, sont les besoins de sécurité et d’être dans un environnement stable. Au troisième niveau se trouvent les besoins d’amour, d’affection des autres et d’appartenance. Le quatrième niveau correspond au besoin de reconnaissance et d’être apprécié pour ce que nous faisons bien. Enfin le cinquième niveau, le plus haut, comprend le besoin d’accomplissement de soi.

Bien que la théorie de Maslow ait beaucoup apporté pour la compréhension des besoins humains, elle ne peut pas répondre immédiatement à certaines questions :

–      Comment les individus perçoivent et évaluent le niveau de satisfaction de leurs besoins en fonction des influences sociales et culturelles ?

–      Quels processus sont mis en place lorsqu’un individu cherche à rattraper un besoin frustré, comme par exemple le besoin d’affection, par la focalisation excessive sur un autre déjà satisfait, comme le besoin d’alimentation.

–      Comment la perception et gestion des besoins influencera la recherche de l’accomplissement de soi ?

Les 12 travaux d’Ursule ne prétend offrir aucune solution définitive à la problématique de la hiérarchie des besoins ni à celle de l’individuation non plus. Cela serait bien entendu trop prétentieux.  Chaque individu a sa propre histoire de vie ainsi que des éléments psychiques, sociaux, économiques et culturels de son contexte à gérer. Cependant il y a des problématiques qui se répètent dans différents cultures et contextes.

Les questions suivantes sont le leitmotiv de l’histoire d’Ursule et celles que nous proposons de débattre ensuite à la représentation de Les 12 travaux d’Ursule.

– Quels sont les sens du travail pour les êtres humains ?

– Est-ce que le sens matériel, c’est-à-dire la rétribution financière, peut vraiment compenser le manque d’accomplissement de soi au travail ou dans les projets professionnels ?

– Comment concilier les projets liés à la recherche de l’accomplissement de soi aux exigences de subsistance et sécurité ?

– Quelles stratégies sont mises en place lorsque l’individu confronté à la réalité, se rend compte de l’écart entre le projet idéalisé et les difficultés qui se présentent pour le réaliser ?